Familles #Métis en #Mauricie

Dans mes commentaires précédents, j’énumère​​ mes liens de parenté avec certaines familles #Métis de la rivière Rouge ainsi que leurs liens avec Lanaudière et la Mauricie. Avant mon prochain commentaire, je voulais situer un peu le contexte géographique des communautés de mes ancêtres.

Lanaudière est nichée confortablement contre le dos de la Mauricie. C’était la porte d’entrée des *Pays d’en Haut*, qui faisaient autrefois partie des Terres de Rupert:

image

De Quossé!… la TERRE DE RUPERT? C’est pas dans le Nord-Ouest ça?

image

Ben oui. Mais c’était aussi au Québec – Gar’donc!

Nos terres ancestrales n’ont pas les frontières telles que définies en termes colonialistes contemporains. Les régions administratives sont des créations des Colons afin de désigner *leurs propriétés*.

La Mauricie prend son nom de la rivière St-Maurice qui la traverse. La rivière, elle, a été renommé pour un colon du 18ème siècle appelé Maurice Poulin. Mes ancêtres autochtones ont des noms différents pour ce cours d’eau: Les Anicinàpe la nomme Métabéroutin – signifiant le changement du vent, les Atikamekw la nomme Sipi Tapiskwan  – la rivière qui s’enfile comme une aiguille et les Ab8naki la nomme Madôbaladenitekw – la rivière qui a une fin.

Maintenant, retournez à la partie où j’explique mes antécédents Autochtones qui font une partie intégrale de moi. Cool hein?

Le plus drôle est que je l’ai toujours su que je suis un métissage – et que mes ancêtres des colons et moi-même avons des liens établis jusqu’à présent avec ces trois Nations.

Est-ce que le terme Métis pourrait signifier plus encore qu’un simple mélange de colons français et Autochtones? Je pense qu’au Québec, certainement.

Ma recherche sur mes ancêtres des Premières Nations m’a conduit à découvrir quelques faits qui valident notre histoire orale:

Anicinàpe, Atikamekw et Ab8naki partagent une forme de gouvernement et un moyen de division du travail similaires. De ce que je comprends, chaque doodem (ou clan) ressemble ce qu’on appellerait des liens cosanguins. Les relations entre mes ancêtres des Premières Nations étaient basées sur le concept odoodema plus qu’à une Nation en particulier.

Quand Métis nous nous rencontrons, nous énumérons les noms de nos grands-pères comme moyen de se saluer et afin de se reconnaître. C’est tellement similaire de la façon Anicinàpe de demander: Aaniin odoodemaayan? De quel clan appartenez-vous? 

Cette coïncidence m’intrigue et m’incite à l’explorer plus profondément – je vous promets de partager mes trouvailles dans des articles futurs!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s